Billet 3: Le pouvoir des médias sociaux

Les médias sociaux ont un pouvoir de plus en plus difficile à nier, et ce, dans de nombreuses sphères. Les entreprises savent désormais que leurs plans de communication ne peuvent se passer d’un volet ‘média social’, et le métier de gestionnaire de communauté est en plein essor dans le monde des communications. Certes ces médias peuvent servir d’outils, mais, comme ceux-ci donnent la parole à tout le monde, ils peuvent aussi entacher la réputation d’une entreprise. La compagnie Lassonde, celle qui crée les jus Oasis, a compris à la dure ce concept en avril dernier

.
En effet, l’entreprise gardant jalousement le nom Oasis, elle a à quelques reprises poursuivies d’autres organisations employant ce nom. C’est ainsi que, lorsque Lassonde a été informé du nom de la petite entreprise gérée par Deborah Kudzman, Olivia’ s Oasis, celle-ci n’a pas hésité et a poursuivi Madame Kudzman en justice. Le tribunal de première instance a donné gain de cause à l’accusée et demanda à Lassonde de rembourser les frais juridiques assumés par Madame Kudzman, mais Lassonde décida d’amener la cause en appel. La Cour a finalement décidé qu’il n’était plus nécessaire pour le géant de rembourser Deborah Kudzman. Devant cette injustice, La Presse a décidé de réaliser un reportage sur l’affaire judiciaire, espérant ainsi influencer l’opinion publique et convaincre Lassonde de rembourser la jeune entrepreneure. Le public réagit fortement à cette histoire, et bientôt la page Facebook du géant Lassonde fut assaillie de messages de protestation et de menace de boycottage des produits Oasis. Plusieurs célébrités québécoises ont d’ailleurs commenté l’affaire sur Twitter, disant qu’eux aussi cesseraient de consommer les jus Oasis. 

Devant tant de mauvaise publicité, Lassonde n’eut d’autres choix que de faire des excuses publiques à la petite entreprise Olivia’s Oasis, affirmant qu’elle rembourserait en totalité les frais juridiques assumés par Deborah Kudzman.

Je crois personnellement que l’équipe de communication de Lassonde avait pris à la légère la popularité croissante des réseaux sociaux et leurs grandes influences. Parions que des exemples comme celui-ci serviront de mise en garde aux entreprises, qui devront y penser à deux fois avant de prendre une décision injuste aux yeux de la population.

Bibliographie :

– La Presse canadienne. 2012. Lassonde mis au tapis par les réseaux sociaux. [En ligne] http://www.lesaffaires.com/techno/technologies-et-telecommunications/lassonde-mis-au-tapis-par-les-reseaux-sociaux/543054 . Consulté le 16 novembre 2012.

–    Lefevre, Myriam. 2012. «Oasis» : Lassonde plie aux protestations sur les médias sociaux. [En ligne] http://quebec.huffingtonpost.ca/2012/04/08/oasis-lassonde-medias-sociaux_n_1411156.html . Consulté le 16 novembre 2012.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s